Santé du
CHAT BENGAL

Santé du
CHAT BENGAL

Comment faire pour avoir un chat Bengal en santé? _

  Comment faire pour avoir un chat Bengal en santé? _

Pour favoriser la santé du chat Bengal, nous devons lui fournir un environnement optimal pour son développement. Qu’ils jouent le rôle d’animal de compagnie ou de reproducteur en élevage, tous les chats Bengal ont les mêmes besoins :

  • Une bonne alimentation
  • Un environnement propre et stimulant
  • Un accès à la lumière du soleil
  • Des moments pour bouger plus activement et jouer
  • Un bon contact avec l’humain
  • Des sources de stress réduites au minimum

heathly bengal cats

Prévenir les maladies, virus et parasites

Autre élément important pour qu’un chat Bengal reste en santé : le maintenir loin des maladies, virus et parasites intestinaux. Comme toutes les races de chats, le Bengal a certaines fragilités au niveau de sa santé.

Par exemple, on sait que la CMH (problème au cœur) touche plusieurs lignées de chats Bengal et d’autres races un peu partout dans le monde. Malheureusement, le résultat final est souvent la mort du chat. Et comme ce problème est héréditaire, il pourrait être évité la majorité du temps si les éleveurs testaient leurs chats avant de les faire se reproduire.

Les éleveurs doivent absolument faire tester leurs chats Bengal reproducteurs pour dépister les différents problèmes de santé héréditaires et viraux. Cela contribue grandement à améliorer la santé de toute la population féline.

Si vous adoptez un chaton Bengal comme compagnon, vous n’aurez jamais à faire ces tests, à moins que votre chaton soit malade. Le mieux est donc de choisir un éleveur digne de confiance, ce qui vous épargnera beaucoup de tracas.

Chez Wild N Sweet Bengals, la santé est une priorité. Nous faisons tout le nécessaire pour que nos chats et chatons Bengal soient dans la meilleure forme possible. Nous offrons aussi une garantie de santé complète si vous décidez d’adopter votre prochain chaton Bengal chez nous.

Nous aidons aussi l’organisme à but non lucratif PROJETS O’POIL à donner une seconde chance aux chats errants dans le besoin. Cet organisme contribue grandement à améliorer leur condition de santé. Pour en savoir plus .

rond_diseases_02

Prévenir les maladies, virus et parasites

Autre élément important pour qu’un chat Bengal reste en santé : le maintenir loin des maladies, virus et parasites intestinaux. Comme toutes les races de chats, le Bengal a certaines fragilités au niveau de sa santé.

Par exemple, on sait que la CMH (problème au cœur) touche plusieurs lignées de chats Bengal et d’autres races un peu partout dans le monde. Malheureusement, le résultat final est souvent la mort du chat. Et comme ce problème est héréditaire, il pourrait être évité la majorité du temps si les éleveurs testaient leurs chats avant de les faire se reproduire.

Les éleveurs doivent absolument faire tester leurs chats Bengal reproducteurs pour dépister les différents problèmes de santé héréditaires et viraux. Cela contribue grandement à améliorer la santé de toute la population féline.

Si vous adoptez un chaton Bengal comme compagnon, vous n’aurez jamais à faire ces tests, à moins que votre chaton soit malade. Le mieux est donc de choisir un éleveur digne de confiance, ce qui vous épargnera beaucoup de tracas.

Chez Wild N Sweet Bengals, la santé est une priorité. Nous faisons tout le nécessaire pour que nos chats et chatons Bengal soient dans la meilleure forme possible. Nous offrons aussi une garantie de santé complète si vous décidez d’adopter votre prochain chaton Bengal chez nous.

Nous aidons aussi l’organisme à but non lucratif PROJETS O’POIL à donner une seconde chance aux chats errants dans le besoin. Cet organisme contribue grandement à améliorer leur condition de santé. Pour en savoir plus .

Nous sommes fiers d’être une chatterie dont les résultats aux tests des différentes maladies et parasites suivants sont négatifs :

  • HCM (cœur)
  • FiV/FeLV (sida/leucémie)
  • PK-Déficience (anémie)
  • PRA-b (atrophie rétinienne progressive des yeux)
  • Trichomonas (parasites intestinaux)
  • Giardia (parasites intestinaux)
  • Coccidiose (parasites intestinaux)

Comme vous l’imaginez probablement, tous ces tests de santé sont assez dispendieux. Avec le manque de connaissances, c’est la principale raison qui explique que certains éleveurs de chats Bengal ne les font pas. Nous avons donc décidé de partager un petit résumé des façons de faire ces différents tests.

 

Nous sommes fiers d’être une chatterie dont les résultats aux tests des différentes maladies et parasites suivants sont négatifs :

  • HCM (cœur)
  • FiV/FeLV (sida/leucémie)(Immunodeficiency / Leukemia)
  • PK-Déficience (anémie)
  • PRA-b (atrophie rétinienne progressive des yeux)
  • Trichomonas (parasites intestinaux)
  • Giardia (parasites intestinaux)
  • Coccidiose (parasites intestinaux)

Comme vous l’imaginez probablement, tous ces tests de santé sont assez dispendieux. Avec le manque de connaissances, c’est la principale raison qui explique que certains éleveurs de chats Bengal ne les font pas. Nous avons donc décidé de partager un petit résumé des façons de faire ces différents tests.

 

Comment détecte-t-on la présence de ces maladies ou parasites?

Les tests Pk-Def (anémie du sang) et PRA-b (atrophie rétinienne progressive des yeux) sont faits de manière génétique en laboratoire. Vous avez seulement à prendre un échantillon de salive de votre chat sur un coton-tige et à l’envoyer à UC Davis UC Davis Genetics Laboratory par exemple, pour une analyse. C’est de la même manière que l’on fait tester les gènes de couleur chez le chat Bengal.

D’autres maladies comme le FIV/FeLV (sida/leucémie) sont virales et parfois mortelles. Le test se fait par prise de sang chez votre vétérinaire.

Les parasites intestinaux (trichomonas, giardia, coccidiose, etc.) sont aussi viraux. Le test appelé PCR se fait avec une analyse de selles en laboratoire, via votre vétérinaire.

La CMH chez le chat Bengal est uniquement détectable par un cardiologue spécialisé qui pratique une échographie cardiaque.

Voici un résumé de ces maladies, virus et parasites intestinaux.

cat diseases detection
Virus de l’immunodéficience féline (FIV)

Le virus de l’immunodéficience féline (FIV) cause l’incapacité du corps à développer une réponse immunitaire normale. En raison de cette immunodéficience, la plupart des chats Bengal infectés sont enclins à développer certains types de cancers et d’autres infections nuisant à leur santé. Même si c’est un virus, certains chats qui en sont atteints ne présentent aucun symptôme et ont une espérance de vie normale.

Virus de la leucémie féline (FeLV)

Le virus de la leucémie féline (FeLV) est une maladie qui attaque la santé du chat Bengal en altérant son système immunitaire et en provoquant certains types de cancers. Cette infection virale est responsable de la majorité des décès chez les chats domestiques, affectant toutes les races. Même si c’est un virus, certains chats qui en sont atteints ne présentent aucun symptôme et ont une espérance de vie normale.

Déficience en pyruvate kinase (PK-Deficiency)

La carence en pyruvate kinase est une maladie héréditaire chez les chats Bengal. La pyruvate kinase est une enzyme des globules rouges importante dans le métabolisme énergétique des globules rouges. Par conséquent, si cette enzyme fait défaut, une anémie peut en résulter.
Ce problème de santé est hérité comme un gène récessif, de sorte que seuls les chats avec deux copies du gène défectueux sont affectés. Les chats Bengal porteurs sont cliniquement sains, mais peuvent transmettre le gène défectueux à leur progéniture.

Atrophie rétinienne progressive (PRA-b)

L’atrophie rétinienne progressive (PRA-b) provoque une cécité récessive chez les chats Bengal. Cette maladie héréditaire attaque la santé des yeux et provoque la destruction des cellules qui enregistrent la lumière. La perte des cellules commence vers l’âge de 7 semaines et progresse lentement jusqu’à ce que le chat ait une vision très compromise vers l’âge de 2 ans. Cependant, la cécité peut se développer à des rythmes différents.

Cardiomyopathie hypertrophique (CMH)

La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) est un problème de santé cardiaque héréditaire assez connu chez le chat Bengal. Cette maladie du muscle cardiaque peut affecter des chats de tous âges. Le muscle cardiaque s’épaissit, de sorte que l’organe doit travailler beaucoup plus fort, causant plusieurs problèmes de santé. S’en suivent des caillots sanguins ou une thrombose, rendant les pattes arrière immobiles. Ce problème de santé important peut conduire également à une insuffisance cardiaque, entraînant la mort. Les premiers signes de cardiomyopathie incluent l’essoufflement et une fatigue excessive chez le chat Bengal.

Péritonite infectieuse féline (PIF)

La péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie grave affectant fortement la santé des chats Bengal. Elle est provoquée par une mutation d’un virus appelé coronavirus, qui tend à attaquer les cellules de la paroi intestinale. La PIF se manifeste sous forme « humide » et sous forme « sèche ». Les signes des deux formes comprennent la fièvre, l’anorexie, la perte de poids et la léthargie. Heureusement, ce problème de santé grave est très rare, et seulement 3 % des chats porteurs du coronavirus développeront la PIF. 10 à 40 % des chats portent en eux le coronavirus. Il est important de préciser que le coronavirus à lui seul n’est pas problématique comme quand il mute en PIF. Il ne faut pas mélanger les deux cas de figure. Beaucoup de chats qui ont le coronavirus sont asymptomatiques.

Trichomonas, infection parasitaire

Le parasite Trichomonas (T. Fœtus) est un protozoaire unicellulaire qui vit dans le côlon des chats Bengal. Les symptômes sont la diarrhée et les selles malodorantes de longue durée, mélangées parfois avec du sang ou du mucus. Ce problème de santé est viral et se transmet par les selles. Il affecte beaucoup plus fortement les chatons que les chats Bengal adultes.

Giardia, infection parasitaire

La giardiose est une infection intestinale causée par le parasite protozoaire appelé giardia. Ce parasite peut également affecter la santé des humains et des autres animaux. La contamination peut provenir d’un contact direct ou indirect avec le chat Bengal infecté. Le chat infecté aura habituellement une diarrhée molle et graisseuse avec une forte odeur, accompagnée parfois d’un excès de mucus.

Coccidiose, infection parasitaire

La coccidiose est une infection parasitaire causée par le parasite Coccidia. La coccidiose est particulièrement dangereuse pour la santé des chatons, car leur système immunitaire est encore sous-développé. Le chat Bengal infecté aura habituellement les symptômes suivants : diarrhée aqueuse, sanglante ou avec mucus, faiblesse et fièvre, vomissements, perte de poids et déshydratation. Ce problème de santé est viral chez le chat Bengal.

Herpès-virus félin ou rhinotrachéite virale féline

La rhinotrachéite virale féline (FVR) est une maladie infectieuse causée par un herpès-virus félin. Ce virus attaque la santé du chat Bengal en causant des infections au niveau des voies respiratoires supérieures, du nez et des yeux. Il peut infecter des chats de tous âges, mais on rencontre plus souvent ce problème de santé chez les chatons, car ils ont un système immunitaire moins fort. Les symptômes les plus courants d’un chat Bengal infecté sont des éternuements, de l’écoulement nasal et oculaire ainsi que des conjonctivites. Ce virus est extrêmement viral et se transmet par contact direct ou indirect entre chats. Il suffit qu’un chat éternue près d’un autre, et le mal est fait. Un chat peut également le développer après avoir vécu un stress physique ou psychologique.

Par mesure de prévention pour la santé de nos chats Bengal, tous nos chatons sont vaccinés contre la rhinotrachéite dès l’âge de 8 semaines.